Gaston Fébus (

Gaston Fébus (

Prince Soleil

Musée de Cluny
- 28 novembre 2011 - 5 mars 2012

Partager

Description

Exposition organisée par le Musée de Cluny, la Bibliothèque nationale de France, le Musée national du château de Pau, et la Rmn-Grand Palais. Un second volet de l’exposition sera présenté au Musée national du château de Pau du 17 mars au 17 juin 2012. Au temps de la guerre de Cent Ans, Gaston Fébus est réputé pour sa personnalité contrastée et son goût du luxe. Fin politique, poète, chasseur et écrivain, il est notamment l'auteur du Livre de la chasse, un manuel de référence pour la connaissance du monde animal. Cet homme complexe contribua à forger sa propre légende en se nommant « Fébus », c’est à dire « Soleil ». L'exposition met en lumière cette flamboyante personnalité médiévale, à travers une sélection de 85 œuvres, dont la plus belle version enluminée du Livre de la chasse. Un personnage complexe et ambivalent Gaston Fébus doit d'abord sa réussite à l’image du prince respecté, chasseur et fin lettré qu’il a lui-même contribué à bâtir. Jean Froissart (1337-1404), célèbre chroniqueur invité à sa cour, a largement participé à sa légende en le célébrant dans le livre III de ses Chroniques. Fébus est un personnage complexe et ambivalent : munificent et autoritaire, cruel et retors en politique, il profite de sa position entre les deux royaumes engagés dans l’interminable Guerre de Cent Ans. Il lutte toute sa vie contre son principal rival, le Comte d’Armagnac, tout en entretenant des relations stratégiques avec les rois de France, d’Angleterre, de Castille, d’Aragon et de Navarre. La première partie de l’exposition permet d’évoquer ce contexte politique. Des traités, des lettres, des monnaies frappées et des sceaux permettent de comprendre les enjeux de ce réseau qu’il a su brillamment tisser. La présentation de la « Promesse de paix envers le comte d’Armagnac rédigée par Gaston Fébus » est l’occasion exceptionnelle d’admirer la signature du Prince, « Fébus » selon la graphie occitane, et la titulature qu’il s’est choisie dès 1364, « Gaston conte de Foix par la grace de Dieux, seigneur de Béarn ». La cour d'Orthez, un haut lieu de réjouissances Gaston Fébus s’est construit l’image d’un prince fastueux et généreux. Il accueillait somptueusement les plus grands personnages de son temps en sa cour d’Orthez. La suite de l’exposition met en perspective cet art de vivre et ce goût pour l’ostentation. Les plus fins velours de la collection du Musée de Cluny sont présentés pour l’occasion. L’accent est principalement mis sur le luxe de sa table, avec l’exposition de rares exemples de vaisselle d’argent issus de collections françaises et étrangères, comme celle du célèbre Trésor de l’Ariège. La passion dévorante de Gaston Fébus pour l’argent et son accumulation était connue de tous. Mais sa méfiance obsessionnelle, même envers ses plus proches, est un pan de sa personnalité plus méconnu. Ce personnage brillant cachait un visage plus sombre : après avoir chassé brutalement sa femme, Agnès de Navarre, proche parente du roi de France, il causa la mort de son unique fils soupçonné d’avoir voulu attenter à sa vie. Sa mort subite en 1391, alors qu’il rentre d’une chasse à l’ours, sonne chez certains comme une vengeance divine. La tragédie n’épargnera d’ailleurs pas sa descendance. Yvain, son fils illégitime établi à la cour de France, périt le 28 janvier 1393 au « Bal des Ardents ». Le Livre de la chasse Gaston Fébus est un lettré, passionné de sciences et de poésie, qui a non seulement collectionné de nombreux ouvrages, mais en a également écrit. La dernière section de l’exposition met en lumière la haute culture de ce lecteur avisé, grâce à des prêts exceptionnels. Elle est surtout l’occasion de présenter son œuvre principale, le Livre de la chasse dont la rédaction fut entreprise en 1387. Ce manuscrit, devenu un manuel de référence dans le domaine de la cynégétique, a fait l’objet de plusieurs versions enluminées. Le Musée de Cluny présente la plus belle d’entre toutes, grâce au concours de la Bibliothèque nationale de France. La projection sur écran des différentes illustrations de cet ouvrage permet au visiteur d’admirer la beauté de ses enluminures, leur minutie, la précision du détail et l’étendue de leur palette chatoyante. Depuis la fin du XIIIe siècle, les décors et les traités de chasse sont en vogue, mais Gaston Fébus prend le parti de s’éloigner de l’aspect théoriques de ces écrits en s’appuyant sur sa connaissance concrète de la faune. Il s’attache à partager son expérience de chasseur, ainsi que sa profonde connaissance des animaux et de leurs habitudes de vie. Il insiste sur les soins à apporter à la race canine, qui a sa préférence. Cerfs, sangliers, lièvres, ours, isards et même les rennes rencontrés lors de ses expéditions scandinaves n’ont aucun secret pour ce passionné de nature. La réunion des Livres du roy Modus et de la reine Ratio d’Henri de Ferrières et du Roman de Deduis de Gace de la Buigne permet de replacer le Livre de la Chasse dans une intéressante lignée d’ouvrages et d’en souligner l’aspect novateur. Commissariat Sophie Lagabrielle, conservateur en chef au Musée de Cluny Paul Mironneau, conservateur général, directeur du Musée national du château de Pau Marie-Hélène Tesnière, conservateur général à la Bibliothèque nationale de France Commissaire associé : Ghislain Brunel, conservateur en chef aux Archives Nationales En lien avec l'exposition et la présentation de son célèbre Livre de la chasse, le musée vous propose d’explorer les différents croisements entre les arts et la nature au fil des collections à travers un parcours à télécharger

Informations pratiques

Horaires
Tous les jours, sauf le mardi, de 9h15 à 17h45. Fermeture de la caisse 17h15 Fermé le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier Informations : 01 53 73 78 16 [Site internet->http://www.musee-moyenage.fr] Librairie / boutique : 9h15 – 18h en accès libre (tél. 01 53 73 78 22)
Tarifs
Plein tarif : 8,50 € Tarif réduit 6,50 € incluant les collections permanentes Gratuit pour les moins de 26 ans (ressortissants de l’UE ou en long séjour dans l’UE) et à tous les publics le premier dimanche du mois Publication : catalogue de l’exposition, 176 pages, 34 €, éditions de la Rmn Grand Palais, Paris, 2011