L’étrange Domenikos Theotokópoulos

L’étrange Domenikos Theotokópoulos

Une conférence de Jérémie Koering

Grand Palais, Auditorium
- 18 décembre 2019
Greco, La Purification du Temple ou Le Christ chassant les marchands du Temple (détail)

Partager

Description

Cycle « Greco à deux voix »

Une conférence de Jérémie Koering, chargé de recherche au CNRS, Centre André Chastel.

Domenikos Theotokópoulos, dit El Greco, est, en raison de l’étrangeté de son parcours l’artiste le plus insaisissable de la Renaissance tardive. Peintre gréco-byzantin à ses débuts, converti au colorito de Titien et de Tintoret durant son séjour vénitien, il incarnera finalement l’art maniériste le plus radical lors de son installation définitive en Espagne. Or ce passage d’une pratique de la peinture à une autre ne laisse pas, aujourd’hui encore, de surprendre. Comment comprendre cet entremêlement des manières grecques et latines au moment même où celles-ci semblent s’exclure ? Quelle conception du faire artistique peut donc autoriser pareille porosité ? C’est en explorant la part italienne de l’œuvre de Greco que ces questions seront affrontées. 

Horaires

Mercredi 18 décembre à 18h30 à l'auditorium du Grand Palais

#ExpoGreco