Mère Geneviève Gallois (

Mère Geneviève Gallois (

Vision du cloître au XXe siècle

Musée de Port-Royal-des-Champs, Magny-les-Hameaux
- 10 avril 2008 - 7 juillet 2008

Partager

Description

Mère Geneviève Gallois, moniale bénédictine et artiste a réalisé une oeuvre atypique et méconnue. Cette exposition nous fait découvrir ce regard porté sur le quotidien d’une communauté religieuse où le prosaïque se mêle au divin. Mère Geneviève Gallois, est née Marcelle Gallois en 1888 à Montbéliard, d’une mère très pieuse, et d’un père profondément anticlérical. Entrée aux Beaux-Arts de Montpellier à dix-neuf ans, elle est très proche des milieux caricaturistes de l’époque, notamment d’Adolphe Willette. Elle se lance dans une carrière artistique à Paris. De 1911 à 1917, elle expose au Salon des dessinateurs humoristes et dans de nombreuses villes européennes. Le 20 septembre 1917, en proie à une crise spirituelle, Mère Geneviève Gallois entre comme postulante chez les bénédictines de la rue Monsieur, à Paris et renonce à sa carrière. Son père peiné et furieux ne lui pardonnera jamais cette conversion qu’il ne peut comprendre. Le 13 décembre 1931 le docteur Paul Alexandre, premier collectionneur de Modigliani, découvre son travail par hasard dans une vente de charité. L’influence de ce dernier auprès du couvent lui permet de renouer avec une pratique artistique. Elle lui écrit «votre opinion a fait poids et soulevé la lourde opposition qui m’écrasait». Elle n’est autorisée à prononcer ses voeux définitifs qu’en 1939 et c’est à cette date qu’a lieu sa première rencontre avec Paul Alexandre. En 1942 il lui passe commande d’une série de dessins sur la Vie conventuelle. L’exposition présente une sélection de plus de soixante-dix oeuvres parmi les cent cinquante-deux qui composent ce cycle. Il s’agit de gouaches de petits formats qui décrivent l’ensemble des activités quotidiennes matérielles et spirituelles rythmant la vie des religieuses : Epluchage des légumes en communauté, On désherbe, Après Matines, Dimanche : vacate et videte, Le jour de la vêture, On repasse... Son art se définit par une réelle capacité à saisir l’immédiateté d’un geste et la vérité d’une attitude. La violence et la dynamique du trait empruntées à la caricature sont au service des représentations des religieuses. Il en résulte des oeuvres fortes et insolites agrémentées d’éléments textuels qui éclairent le sens profond des activités monastiques. Le musée national de Port-Royal des Champs est proche de l’abbaye de Saint-Louis du Temple, à Limon, Vauhallan où Mère Geneviève Gallois a vécu de 1951 à 1962, date de sa mort. Du 10 avril au 7 juillet 2008, une installation audiovisuelle intitulée La vie au couvent... au delà du cliché, propose le regard du photographe Bruno Rotival sur le quotidien des moines et moniales dans les cloîtres aujourd'hui. Commissaire Philippe Luez, directeur du musée national de Port-Royal des Champs, assisté de Maxence Julien

Informations pratiques

http://www.rmn.fr/Musee-de-Port-Royal-des-Champs
Visitez le Musée de Port-Royal-des-Champs
Visitez le Musée de Port-Royal-des-Champs

Quelques oeuvres de Mère Geneviève Gallois

Epluchage des légumes en communauté (détail), Collection Paul Alexandre © H Maertens Fotograaf © Abbaye Saint Louis du Temple, Limon-Vauhallan
Epluchage des légumes en communauté (détail), Collection Paul Alexandre © H Maertens Fotograaf © Abbaye Saint Louis du Temple, Limon-Vauhallan
On désherbe (détail), Collection Paul Alexandre © H Maertens Fotograaf © Abbaye Saint Louis du Temple, Limon-Vauhallan
On désherbe (détail), Collection Paul Alexandre © H Maertens Fotograaf © Abbaye Saint Louis du Temple, Limon-Vauhallan
La fin de la récréation (détail), Collection Paul Alexandre © H Maertens Fotograaf © Abbaye Saint Louis du Temple, Limon-Vauhallan
La fin de la récréation (détail), Collection Paul Alexandre © H Maertens Fotograaf © Abbaye Saint Louis du Temple, Limon-Vauhallan
Buanderie : on vide la machine (détail), Collection Paul Alexandre © H Maertens Fotograaf © Abbaye Saint Louis du Temple, Limon-Vauhallan
Buanderie : on vide la machine (détail), Collection Paul Alexandre © H Maertens Fotograaf © Abbaye Saint Louis du Temple, Limon-Vauhallan
Horaires
Tous les jours, sauf le mardi _
Tarifs
Plein tarif jumelé : 6,50 € Tarif réduit jumelé : 5 € Gratuit le premier dimanche du mois, pour les moins de 18 ans, les chômeurs, les enseignants en exercice, certaines catégories d'étudiants, les handicapés titulaires d’une carte d’invalidité.