C

C comme chef-d'œuvre, clair-obscur, contraste, couleur, cubisme…
29 janvier 2013
|

Palette d’aquarelle de Moreau Gustave (1826-1898) © RMN / René-Gabriel Ojéda

 

Cabochon (un)

Un cabochon, en joaillerie, est une pierre précieuse ou semi-précieuse polie et non taillée en facettes. Il orne des bijoux, accessoires et vêtements.

Carat (un)

Un carat est une unité de mesure qui permet d'une part, pour les  pierres précieuses ou semi-précieuses, d'évaluer leur poids (1 carat = 0,2 g) et d'autre part, pour les métaux précieux  – or, platine, ou argent –, de connaître leur proportion dans l'alliage d'un bijou. Ces métaux sont mous à l'état pur et doivent être durcis pour un usage en orfèvrerie ou en bijouterie. De ce fait, lors de la fusion, on y ajoute un autre métal, voire plus, comme de l'argent, du cuivre, du nickel, du zinc, du platine, du palladium, du fer, du cobalt ou de l'aluminium). L'or pur est fixé à 24 carats ; en-dessous de 18 carats d'or (18/24 carats, qui  équivaut à 75% d'or dans l'alliage), le métal n'est plus considéré comme de l'or.
 

Céladon (le)

Le céladon est un type de céramique inventé en Chine, puis perfectionné par la Corée entre le Xe et le XIVe siècle. Il est très apprécié en Asie en raison de la couleur atypique de sa glaçure : un bleu vert très clair qui imite la couleur du Jade, pierre sacrée.  

Jarre funéraire à architecture, Fin du 3e siècle dynastie Jin occidentaux (265-316) Chine, couverte céladon, grès porcelaineux , Paris, musée Guimet - musée national des Arts asiatiques, (C) RMN-Grand Palais (musée Guimet, Paris) / Thierry Ollivier


 

Céramique (la)

Céramique est un mot d'origine grec, « keramos » signifiant argile. Née il y a environ 10 000 ans, à la préhistoire, avant même le travail du métal et du verre.
La céramique est un « art du feu.». Sa technique consiste à façonner des objets en terre et, sous l'action de température élevée, les rendre imperméable. D'abord séchée au soleil, la céramique est ensuite cuite dans des fours. Elle est la production la plus abondante des civilisations humaines. Son évolution reflète les progrès techniques des hommes et témoigne de leurs différentes pratiques culturelles à travers les époques. En archéologie, elle sert d’indicateur de datation. 


Chef-d'oeuvre (un)

Un chef-d’œuvre est une œuvre d’art exceptionnelle. Elle marque l’histoire de l’art car elle apporte une forme, un rendu une composition nouvelle, originale par rapport à ce qui se faisait avant. Un chef-d’œuvre est une référence, un modèle pour de nombreux artistes contemporains du maître qui l’a créé et pour les futures générations d'artistes.

 

Cinétique, l'art cinétique

L’art qui bouge!

L'art cinétique est un courant artistique basé sur la notion de mouvement. Les œuvres de l’art cinétique sont principalement des sculptures ou des installations avec des éléments mobiles. Les artistes montrent que l’œuvre d’art n’est pas toujours un objet ou une image figée, mais elle peut aussi être en mouvement. Ce mouvement peut être très rapide ou presque imperceptible, créé par un moteur ou par un déplacement d’air ou de lumière …
Cette tendance artistique prend ses racines dans le futurisme et l’art abstrait. 
L'art cinétique est un art abstrait. Ses artistes abandonnent la représentation du monde réel. Ils privilégient l’approche scientifique, souvent en utilisant les nouvelles technologies dans leurs œuvres.
Parmi les pionniers de l’art cinétique, on peut citer Marcel Duchamp, Alexander Rodtchenko et, plus tard, Alexander Calder. Ce dernier invente le célèbre « mobile » : sculpture en mouvement. L'art cinétique devient mondialement connu vers les années 1960 et continue à évoluer au fil du temps. Les artistes trouvent toujours de nouveaux moyens pour créer l’impression de mouvement, et changer notre perception de l’espace : illusions d'optique, vibration de couleurs, lumière... L'art cinétique a donné naissance et influencé de nombreux courants artistiques, tels l'Op Art, le Land Art, ou l'art minimal.

Alexander Rodtchenko,Construction ovale en suspension no 12, 1919, Aluminium, reconstruction 1973,Cologne, Museum Ludwig © Rheinisches Bildarchiv Köln / Adagp, Paris 2013

 

Clair-obscur (le)

Le clair-obscur est une technique de peinture qui oppose des zones de lumière à des zones d’ombre créant ainsi des contrastes plus ou moins importants. Le clair-obscur permet d’apporter du volume aux formes. Il permet aussi de créer des atmosphères d’où se dégage une impression de mystère. Les peintres italiens l’ont d’abord mis au point et développé, comme Léonard de Vinci (1452-1519), Caravage (1571-1610), puis les Hollandais, comme Rembrandt (1606-1669) et les français comme Georges de La Tour (1593-1652).


Cloisonnisme

Il s'agit d'une technique de peinture mise au point en 1887, à Pont -Aven, par Émile Bernard. On parle aussi de synthèse picturale. Il développe une théorie contraire à celle des pointillistes, s’inspirant de l’observation de Louis Anquetin à travers le verre qui synthétise les couleurs et sur le vitrail qui cloisonne les formes par le biais des baguettes de plomb. Il représente alors de larges zones colorées sans perspective, ombre et dégradé. Il structure l'espace en plan. 
Paul Gauguin, peintre symboliste, retrouve Émile Bernard à Pont-Aven en 1888. Ils travaillent ensemble et créent l'école de Pont-Aven et le synthétisme.

 
 
 

Collectif d’artistes (un)

Un collectif est un regroupement d’artistes ayant la même complicité artistique.

Collectionneur (un)

Personne qui collectionne des oeuvres, des objets...

Commanditaire (un)

Personne qui commande et finance une œuvre à un artiste.

Contraste (le)

Le contraste est une technique utilisée en dessin ou en peinture. Elle permet d’opposer différentes parties d’un motif : des zones d’ombre et des zones de lumière. Le contraste est aussi rendu par la juxtaposition de couleurs très différentes dans leur tonalité : un jaune clair contraste avec un bleu foncé par exemple.

Couleur (la)

La couleur est issue de pigments que l’on trouve à l’état naturel ou que l’on fabrique chimiquement. Les couleurs sont révélées par la lumière. En peinture, on classe les couleurs en deux catégories : les couleurs primaires (le bleu, le jaune et le rouge) et les couleurs binaires (ou secondaires) composées du mélange de deux couleurs primaires (le vert, l’orange et le violet). Une couleur binaire est dite aussi « complémentaire » d’une couleur primaire : par exemple le vert (jaune + bleu) est complémentaire du rouge, l’orange (jaune + rouge) du bleu et le violet (rouge + bleu) du jaune. Le mélange de couleurs primaires entre elles permet d’obtenir toute une gamme de couleurs. Les couleurs sont aussi classées en couleurs froides (du violet au vert) et en couleurs chaudes (du jaune ou rouge). 

 


 

Coupe stroboscopique (une)

Technique de cinéma qui consiste à interrompre le moteur de la caméra pour rythmer le film.


Cubisme (le)

Le cubisme est un mouvement artistique qui est apparu au tout début du XXe siècle (dès 1907). Les artistes cubistes représentent des sujets qu’ils décomposent en formes géométriques. Il n’y a plus de perspective dans leurs œuvres. Par exemple, dans un visage de face, le nez est représenté de profil et non de face avec des ombres pour donner l’impression du volume et de la profondeur. Tout est plat. Quelques grands artistes cubistes : Pablo Picasso (1881-1973), Georges Braque (1882-1963), Juan Gris (1887-1927), Fernand Léger (1881-1955). Les Demoiselles d’Avignon de Pablo Picasso est la première œuvre cubiste.

enlightened

Pour en savoir plus sur le cubisme
 

 


 

A lire aussi

La Maison du Jouir de Paul Gauguin

Article - 10 janvier 2018
Septembre 1901, Gauguin quitte Tahiti pour Hiva Oa, sur l’île des marquises où il construit sa maison-atelier nommée « Maison du Jouir », non sans une provocation…

Les sculptures céramiques de Gauguin

Article - 10 novembre 2017
L'exposition Gauguin révèle les méthodes de travail et les expérimentations de l'artiste dans les domaines les plus divers et notamment dans la céramique.
De nombreuses "sculptures céramiques", terme inventé par l'artiste, sont présentes dans le parcours du Grand Palais.
Tout le magazine