La bague d'Elisabeth

Pour vous faire découvrir l'exposition Les Tudors jusqu'au 19 juillet au Musée du Luxembourg, découvrez les "Fun facts Tudors". Les petites histoires dans l'Histoire de cette célèbre dynastie.
27 mars 2015
|


Fun fact Tudors n°3 : La bague d'Elisabeth Ire


Le saviez-vous ? Ceci est une bague !

Cette bague est un des rares objets personnels et très intimes d’Élisabeth qui subsiste.
En effet, sous le « E » en diamant, on trouve son portrait à côté de celui d’une femme portant un bonnet à la française qui ressemble fortement au seul portrait peint connu de sa mère Anne Boleyn.

Au revers de l'anneau : un phénix est gravé sur la monture. Le phénix était l’emblème de la renaissance et de la régénération. Au cours des années 1570, comme il devenait de plus en plus probable que la reine ne se marierait pas, les représentations d’Élisabeth étaient accompagnées de signes emblématiques et allégoriques.

Bague d’Élisabeth Ire renfermant son portrait et celui de sa mère Anne Boleyn, orfèvre inconnu © The Chequers Trust



Les Tudors : du 18 mars au 19 juillet 2015 au Musée du Luxembourg
Réservez votre billet
#Tudors
A lire aussi

L'âge d'or de l'enfance

Article - 28 novembre 2019
De nombreux portraits d'enfants sont présentés dans l'exposition. Le XVIIIe siècle est l'essor des sentiments et des relations personnelles dans la société anglaise, notamment grâce aux écrits de Rousseau. Découvrez deux des portraits de Reynolds, pleins d'humour et de références au passé !

Reynolds vs Gainsborough : le face à face

Article - 26 septembre 2019
À partir des années 1760, Joshua Reynolds et Thomas Gainsborough s’imposent en Angleterre dans le domaine du portrait. Tous deux obtiennent des commandes royales et sont des « peintres du roi ». La critique de l’époque les opposait régulièrement et ils en ont certainement joué en produisant des œuvres dans l’intention délibérée était d’inviter à la comparaison. Leur rivalité était même devenue un spectacle !
Tout le magazine