Mais où sont Les Ménines?

Les Ménines ne sont pas à l'exposition...Mais il y a de bonnes raisons !
2 avril 2015
|
Sylvie Blin
Vue de l’exposition Velázquez 7, scénographie Atelier Maciej Fiszer, © Didier Plowy pour la Rmn-Grand Palais, Paris 2015
Ne cherchez pas Les Ménines, le plus célèbre tableau de Velázquez – donc l'un des plus célèbres au monde – au Grand Palais, il ne figure pas dans l'exposition consacrée au maître du Siècle d'or espagnol.
On peut s'en étonner, le regretter, et même s'en offusquer : comment en effet montrer l'œuvre de Velázquez sans exposer sa toile la plus emblématique?

Trop fragile pour être transportée ? Sans doute. Mais bien d'autres raisons peuvent expliquer cette cruelle absence. Par exemple la règle propre au musée du Prado - qui conserve le chef-d'œuvre - de ne pas prêter plus de sept tableaux de Velázquez pour une même exposition. Mais pas besoin d'une telle interdiction : tout comme le Louvre garde jalousement sa Joconde, on n'imagine mal le Prado, même pour le temps d'une exposition, se séparer de ses Ménines, que des millions de visiteurs du monde entier viennent admirer chaque année.

Mais la raison invoquée par les organisateurs est tout autre : Les Ménines ne sont pas dans l'exposition, parce que Les Ménines sont... un monument. Un monument « de la peinture, de l'art, de l'Histoire, un monument espagnol », comme l'est une cathédrale. On se déplace pour le visiter, mais on ne le déplace pas ! De même qu'il ne faut pas prêter Les Ménines, il ne faut donc pas les emprunter. Le peintre italien Luca Giordano (1634-1705) en parlait comme de la « théologie de la peinture ». Pour prolonger la métaphore, on dira que Les Ménines méritent un pèlerinage.

En attendant, les futurs pèlerins peuvent se consoler avec une vidéo détaillant le tableau, ses nombreux personnages et ses interprétations encore plus nombreuses, installée dans l'exposition.
 

Sylvie Blin
A lire aussi

Pierres, verre, rivets, acier : avez-vous une idée de ce qu'a nécessité la construction du Grand Palais ?

Vidéo - 15 septembre 2016
Pierres, verre, rivets, acier : avez-vous une idée de ce qu'a nécessité la construction du Grand Palais ? En une minute, découvrez les chiffres fous de ce chantier titanesque achevé en 1900 !
Passionnés d’art, d’architecture ou d’histoire, découvrez "Le Grand Palais et ses secrets", une série web pour tout savoir d'un monument aux mille et une vies.

Le fabuleux destin du Grand Palais

Vidéo - 13 septembre 2016
Mais quelle histoire ! Depuis 1900, le Grand Palais a joué d'innombrables rôles, parfois inattendus comme lorsqu'il se transforme en hôpital pour accueillir les poilus lors de la Grande Guerre. Des premiers salons automobiles jusqu'aux futurs travaux destinés à la sublimer, la Nef est en perpétuel renouvellement. Pour toujours mieux coller aux défis de son temps, et à l’horizon 2020 pour relever les défis à venir.
Tout le magazine