Times Square - Les interdits

Eté 1963. Robert Mapplethorpe n'a que 16 ans. Il traine dans Manhattan, à Times Square et du côté de la 42ème rue. C'est un quartier chaud, pas encore transformé en parc d'attraction.
5 mai 2014
|
Robert s'approche alors d'un kiosque à journaux et dérobe un magazine pornographique gay. Rattrapé par des amis du kiosquier aveugle, le futur grand photographe s'explique : « Je suis devenu obsédé par ces kiosques à journaux. Je voulais voir ce qui était à l'intérieur de ces magazines. Ils étaient tous scellés, ce qui les rendait encore plus sexy en quelque sorte, parce que vous ne pouviez pas les ouvrir. J'ai eu ce sentiment jusque dans mon estomac, ce n'était pas uniquement sexuel, c'était plus puissant que ça. J'ai pensé que si je pouvais apporter cet élément dans l'art, si je pouvais en quelque sorte conserver ce sentiment, je ferais alors quelque chose d'unique ».
Patti Smith renchérit : « Il prenait le F-train jusqu'à Times Square, se mélangeait aux escrocs, aux maquereaux et aux prostitués des deux sexes dans ce qu'il appelait "le jardin de la Perversion" ».

Découvrez le webdocu Robert Mapplethorpe, une vie à New York

A lire aussi

Quand les écrivains parlent des artistes

Article - 27 avril 2020
Ecoutez trois écrivains Zoé Valdés, Maryline Desbiolles et Edmund White vous parler de Gauguin, de Rodin et de Mapplethorpe ; leurs mots sont un chemin unique vers les œuvres.
Tout le magazine