Qu'allez-vous voir à l'expo Auguste ?

L'année 2014 marque le bimillénaire du décès du premier empereur de Rome, Auguste, mort à Nola, le 19 août 14.
17 février 2014
|
Caius Octavius Thurinus est né à Rome dans une famille issue de l’ordre équestre, importante mais peu connue et récemment entrée dans l’ordre sénatorial. Sa mère est la nièce de Jules César, qui, sans descendance légitime, adopte Octave dans son testament. Après l’assassinat de César, Octave revendique son héritage et s’oppose notamment à Marc-Antoine. En 43 est instauré le second triumvirat (17 ans après celui de César, Pompée et Crassus), où Octave, Lépide et Marc-Antoine vont se partager le pouvoir pendant douze ans, jusqu’à la célèbre bataille navale d’Actium. Le 2 septembre 31 av. J.-C., Octave, aidé de son ami Agrippa bat la flotte égyptienne commandée par Marc-Antoine.
Prenant le titre d’Augustus (sacré) en 27, il devient alors le premier empereur romain.
Son nom est indissociable de la grandeur et de la gloire de l’empire qu’il contribua à pacifier et dont il réforma les institutions. Dans la politique habile qu’il mène, l’art occupe une place essentielle. Ses portraits diffusés dans tout l’empire véhiculent partout une image originale de l’homme d’État. Cette mise en scène du pouvoir prend place dans un urbanisme renouvelé auquel Auguste accorde toute son attention. Rome qu’il se vanta d’avoir trouvé de briques et laissée de marbre, vit un véritable âge d’or. Son long règne (plus de 40 ans) est marqué par une effervescence artistique exceptionnelle : le « siècle d’Auguste » ainsi que le nom de « Mécène » (Maecenas), proche de l’empereur et protecteur de Virgile, Properce et Horace, sont devenus des références culturelles mythiques.
L'ambition de cette exposition est de faire revivre un homme, avec ses ambitions, ses contradictions, ses qualités et ses illusions.
Et pour apprécier le legs de cet unificateur du monde romain, c’est-à-dire de tout le bassin méditerranéen, les œuvres les mieux à même de faire revivre le siècle d'Auguste ont été puisées dans les collections d'art antique les plus importantes du musée du Louvre et dans les musées du capitole.




A travers l’exposition “Moi, Auguste, empereur de Rome”, les Villes de Paris et de Rome vous invitent au dialogue et aux échanges culturels. Dans le cadre du tandem Paris-Rome, une série de manifestations croisées sont présentées tout au long de l’année dans la ville-lumière et la ville éternelle. En savoir +

A lire aussi

Le site de Khorsabad

Article - 7 décembre 2016
A l'occasion de l'exposition Sites Eternels au Grand Palais, nous vous présentons plusieurs sites archéologiques en danger. Découvrez l'histoire du complexe architectural de Khorsabad.

Le site de Palmyre

Article - 5 décembre 2016
A l'occasion de l'exposition gratuite "Sites Eternels" au Grand Palais et des récents événements, nous vous présentons plusieurs sites archéologiques en danger. Découvrez l'histoire de Palmyre

La bande dessinée de l'Antiquité...

Article - 29 août 2016
Pour vous faire patienter avant l'ouverture des cours d'Histoires d'Art le 16 septembre prochain au Grand palais, découvrez les "Fun facts Histoires d'Art". De petites histoires avant de rencontrer la grande Histoire.

L'Empire : un terme du passé ?

Article - 6 juin 2016
Pour l'artiste Huang Yong Ping « Le terme Empire, beaucoup moins utilisé aujourd'hui, est un terme du passé [1] ». Si l'Empire sous sa forme politique traditionnelle a effectivement disparu, son sens a néanmoins évolué dans le temps, au point qu'il persiste aujourd'hui sous d'autres aspects.
Tout le magazine